samedi 20 novembre 2021

Françoise Desbiens reçue Membre de l'Ordre du Bleuet



Le  11eGala honorifique de l'Ordre du Bleuet pour les Arts et la Culture au Saguenay–Lac-Saint-Jean a eu lieu 19 novembre 2021, à la salle Michel-Côté d’Alma sous la présidence d'honneur d'Alexandre Cloutier. Au cours de cette soirée, Françoise Desbiens a été reçue, à titre posthume, Membre de l'Ordre du Bleuet. 

 

Sur la page « Biographie » vous pouvez lire le texte de présentation qui a été lu lorsqu'il a été reçu Membre de l'Ordre du Bleuet. 

 

Et bientôt, vous aurez accès, sur la page Vidéo vous pourrez voir le diaporama biographique présenté lors de ce Gala.



FRANÇOISE DESBIENS

Femme de tête et de conviction, Françoise Desbiens, née à Shipshaw en 1927, a contribué grandement à l’amélioration de la diffusion de spectacles professionnels à Chicoutimi. Son intérêt marqué pour les arts d’interprétation et visuels alimentait le leitmotiv de répondre aux attentes de la population. Favorisant la multidisciplinarité, elle percevait le caractère innovateur et le mandat de développement culturel des spectacles moins populaires face à ceux qui étaient plus payants, développant ainsi une gestion qui visait un équilibre budgétaire. En plus de ses nombreuses réalisations et nominations, elle remporta le Félixdu meilleur diffuseur de spectacle en 1986, positionnant la région dans le circuit national des arts de la scène. 




POURQUOI L’ORDRE DU BLEUET



L'intensité et la qualité de la vie culturelle et artistique au Saguenay-Lac-Saint-Jean est reconnue bien au-delà de nos frontières. Nos artistes, par leur talent, sont devenus les ambassadeurs d'une terre féconde où cohabitent avec succès toutes les disciplines artistiques. Cet extraordinaire héritage nous le devons à de nombreuses personnes qui ont contribué à l'éclosion, à la formation et au rayonnement de nos artistes et créateurs. La Société de l'Ordre du Bleuet a été fondée pour leurs rendre hommage.La grandeur d'une société se mesure par la diversité et la qualité de ses institutions culturelles. Mais et surtout par sa volonté à reconnaître l'excellence du parcours de ceux et celles qui en sont issus.